Champion d’Europe : Abandon d’animaux

On en raffole de leur petite bouille poilue, ils sont là pour nous en cas de coup de blues. Fidèles ils prouvent qu’ils seront toujours là pour nous. Mais quand viennent les beaux jours, le premier des réflexes est de l’amener se promener sans jamais les ramener. Triste sort pour votre petit compagnon, les vacances ont frappé.

Bilan critique pour la France

 Le soleil approche à grands pas, les envies de voyage aussi. Viendra un dilemme déchirant pour certains « le voyage ou le chien ? » Abandonnés à cause d’un divorce, d’un manque de ressources financières ou par incapacité à s’en occuper, la cause générant le plus d’abandons est souvent la plus difficile à avouer. 

Les chiffres le prouvent, d’après 30 Millions d’amis, le premier choix est toujours celui qui implique l’abandon. Le verdict est à glacer le sang : parmi 100 000 animaux délaissés, 60 000 se font rejeter par leur « famille ». Attaché à un arbre ou simplement laissés en liberté, certains d’entre eux finiront à la fourrière où ils se feront euthanasier sous huit jours s’ils ne sont pas réclamés. Les plus chanceux finiront dans des refuges mais dans tous les cas, les associations sont nombreuses à se battre contre le triste sort de nos boules de poils.

 

A chaque problème sa solution?

De nombreuses associations, acteurs de la société tentent tant bien que mal de trouver des solutions pour palier au problème.

En effet 30 millions d’amis a réalisé un spot choc sous les airs de « We are the champions », de quoi pousser à la réflexion et réfléchir deux fois sur nos choix. La SPA a aussi choisi d’agir face à ce triste record : outre ses campagnes publicitaires, l’association se lie avec le groupe autoroutier (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) pour lancer une opération sur twitter via l’hashtag #APRRcontrelabandon. Chaque utilisation de l’hashtag précédé d’une vidéo, le groupe autoroutier s’engage à verser un euro à l’association des animaux.

En 2004, 30 millions d’amis éditait son guide gratuit « vos vacances avec votre animal » qui recensait les plages ou les parcs où étaient acceptés nos amis à quatre pattes mais aussi des conseils vétérinaires, des organismes d’hébergements animaliers et autres tips.

Devenus une tendance, les pet-Sitter (oui vous l’aurez compris, les gardes d’animaux) se font de plus en plus nombreux. Ils se chargent de vos animaux, leur donnant toute la tendresse dont ils ont besoin.

L’école du chat libre travaille un peu sur ce même principe : cette association composée uniquement de bénévoles fonctionne avec un réseau de familles d’accueil (étudiant, retraités, familles). Ils accueillent , socialisent et soignent les chats récupérés dans la rue par l’association en attendant qu’ils soient adoptés.

Le bon fonctionnement de l’association nécessite des ressources financières. Inscrite sur la plateforme de financement Hool, vous pouvez donc aidez GRATUITEMENT grâce à nos cartes cadeaux. 

Enfin, mesure beaucoup plus drastique venant de l’État : la condamnation. Car oui, d’après l’article 521-1 du code pénal, de même envergure que les actes de cruauté ou sévices graves, l’abandon animal est un délit pénal en France. Il est passible d’une peine allant d’une amende de 30 000 euros à deux ans de prison ferme.

Petit rappel :

L’adoption d’animal ne se fait pas sur un coup de tête. La fondation Affinity a d’ailleurs relevé des points afin de pouvoir d’appuyer sa réflexion quant à l’arrivée d’un nouvel animal chez soi.  

Il faudrait retenir que les animaux ne sont pas des objets de la consommation.   On ne peut plus continuer à prendre un chien, un chat ou autre et s’en débarrasser lorsqu’il n’y a plus de plaisir voire trop de contraintes.

  1. La décision d’avoir un animal doit être prise en famille, en répartissant les différentes tâches et responsabilités entre tous les membres de la famille.
  2. Renseignez-vous et identifiez le type d’animal qui sera le plus adapté à vos besoins, vos goûts, votre style de vie et la taille de votre foyer : un chien, un chat ou un autre animal ; un mâle ou une femelle ; un chiot ou un adulte ; dans le cas des chiens, petit, moyen ou grand gabarit…
  3. Enseignez à l’animal, surtout aux chiens, les ordres basiques de dressage. Ainsi, la cohabitation sera plus facile et vous profiterez beaucoup plus de la compagnie de votre animal.
  4. Demandez conseil à votre vétérinaire sur la stérilisation afin d’être non seulement un maître responsable, mais également un « parent responsable » et éviter ainsi les portées non souhaitées.

 

Champion d’Europe : Abandon d’animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :