DIY : Financer un projet scolaire

La période des vacances approche. Qui n’a jamais vu ou entendu parler de ces jeunes prêts à tout pour partir en voyage linguistique ou en classe de neige ? Ils emballent les courses aux caisses des supermarchés, organisent des kermesses … mais n’est pas toujours suffisant. Focus sur les difficultés de financement des projets scolaires !

École à projet : école épanouie

Un projet scolaire peut se présenter sous différentes formes. Dans tous les cas, il favorise l’apprentissage d’un domaine (langue, sport etc…). Avant d’être accepté et planifié il doit être REALISABLE : on parle de la thématique du projet mais surtout du prévisionnel budgétaire du projet. En effet le projet scolaire devra être voté et s’intégrer dans le budget de fonctionnement annuel de l’école. 

Le budget dépend de la nature du projet : échange, voyage en France ou à l’étranger etc. On peut, de manière très générale, distinguer les projets suivants :

  • Échange scolaire avec réciprocité, généralement peu coûteux (transport et visites)
  • Voyage organisé par l’enseignant (transport, visites, hébergement)
  • Voyage « clés en main » avec un organisme (transport, visites, hébergement).

Les parents ont à leur charge la part de l’élève avec comme possibilité de demander une aide au fond social de l’établissement s’ils n’ont pas beaucoup de ressources (demande individuelle sur dossier avec pièces justificatives). La loi interdit de faire payer aux parents la part des professeurs accompagnateurs. Celle-ci est soit prise en charge par les fonds propres de l’établissement soit financée avec des dons (notamment des associations de parents d’élèves) ou d’autres actions (Tombolas, vente de chocolats pour Noël ou Pâques, stand au marché etc).

La région peut donner une aide financière mais uniquement si le projet répond à un appel à projets sur une thématique bien précise. Pour les voyages en Allemagne par exemple, on peut demander une subvention à l’OFAJ (20-30€ par élève).

C’est d’ailleurs le principale frein  empêchant la mise en place de projets scolaires dans les écoles les moins aisées. On se retrouve donc avec un système scolaire à deux vitesses. Tout comme un employé, un élève étudiant dans une école qui s’investit au sein d’un apprentissage global (enseignement, milieu, bien être) sera plus productif, tandis que l’autre (dans la plupart du temps) inscrit dans une école des quartiers sensibles fournissant tout juste un apprentissage sera moins enclin à la pédagogie qu’il subit.

Ayant compris cela, de plus en plus d’écoles commencent à réaliser des projets scolaires 

Des sources de financement laborieuses pour peu de rendement

Il existe une multitude de moyens pouvant remplir une cagnotte scolaire. Les associations de parents d’élèves tenteront de mettre un maximum de projets en place afin de générer plus de profit et donc de minimiser les frais pour les parents. Ces actions peuvent être regroupées en quatre catégories distinctes :

  • Opération environnement : recyclage & écologie
  • Opération vente : nourriture, vides greniers, marchés
  • Opération sociale : actions solidaires, échanges& partages
  • Opération sportive 

Ces pratiques génèrent peu de fond et les porteurs de projets se retrouvent à amasser des petites sommes dans chacune de leurs actions. Certaines opérations peuvent être liées et ainsi diminuer les efforts pour plus de rendements.

Vers de nouvelles sources de financement

Ayant compris les difficultés que peuvent rencontrer les écoles pour financer leurs projets scolaires, il est maintenant possible de pouvoir gérer cette difficulté avec le site internet Initiatives.fr

En effet, ce site aide à trouver les bonnes idées pour un financement classique de façon simple et efficace tels que la vente d’objets tendance, l’organisation de tombola& loto ou encore la mise en place de vente de chocolats. Avec les bénéfices, le foyer associatif permet de diminuer les coups du voyage pour les familles.

Présent depuis plus de 25 ans, le site internet Initiatives.fr collabore avec de nombreux établissements et ce sont des milliers de projets qui voient le jour grâce à lui.

De nouveaux sites internet innovants commencent également à voir le jour pour optimiser le financement de projets scolaires de vos petites têtes blondes. on peut citer par exemple le site, www.Hool.fr , une plateforme de financement participative par cartes cadeau.

Hool propose aux parents de se mobiliser pour un projet en achetant des cartes cadeaux d’enseignes du quotidien.

L’inscription sur le site se fait en moins de 5 minutes. Une fois le projet en ligne les parents peuvent acheter des carte cadeaux pour réaliser leurs achats du quotidien (Chez Carrefour, Auchan , Cora, Ikéa, Castorama, Truffaut , Décathlon, Fnac/Darty, Footlocker etc.). Lorsqu’une carte cadeau est achetée un don gratuit est affecté au projet (entre 3 et 5% de la valeur de la carte cadeau) . Par exemple si vous vous achetez une nouvelle paire de chaussures dans un magasin Footlocker, vous achetez une carte qui vaut 100 euros, en plus vous pouvez attribuer un don gratuit de 5 euros au projet scolaire. Finalement vous avez bénéficiez d 105 euros.

 

Avec Hool vous pouvez aussi, allier deux sources de financement.

Prenons comme exemple l’organisation d’une vente de gâteaux à la sortie de l’école.

Vous pouvez proposer  aux parents qui vont faire des gâteaux de  changer leur méthode de paiement dans leurs enseignes habituelles afin lorsqu’ils achèteront les ingrédients nécessaires. Chaque carte cadeau générant un pourcentage allant au projet, vous récupérez les bénéfices des ventes de gâteaux mais aussi des cartes cadeaux et tout cela sans rien payer.

Hool est le premier à proposer ce type de financement  en France, mais ce dernier est et pourtant déjà bien ancré au Canada et a permis à de nombreux projets de voir le jour et d’être réalisé.

>>>>>> pour plus d’infos<<<<<<

 

DIY : Financer un projet scolaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut