5 avril 2022

Le mécénat de compétences, ça vous parle ?

Par Pauline Tessonneau
mécénat de compétences

Beaucoup de personnes se posent la même question que vous, qu’est ce que le mécénat de compétences ? Et bien dans un premier temps, tout le monde est concerné. C’est-à-dire, salariés, dirigeants, entrepreneurs et acteurs de l’intérêt général. Pour mieux comprendre la suite, cet article est là pour vous éclairer sur le sujet.

Une définition simple du mécénat de compétences

Tout d’abord, le mécénat de compétences est un lieu de rencontre entre deux parties : l’entreprise et l’organisme d’intérêt général.

Qu’est-ce qu’un organisme d’intérêt général ?

Un organisme d’intérêt général correspond aux associations, fondations, établissements d’enseignement supérieur, etc. Tout organisme à but non lucratif.

Suite de la définition

L’objectif étant de permettre au salarié de donner de son temps de travail à un organisme, ça peut être une association par exemple d’où le fait de parler d’organisme d’intérêt général.

Le salarié va donc consacrer de son temps de travail pour mobiliser ses compétences ou bien sa force de travail.

Ainsi il met à disposition son savoir-faire et son savoir-être pour quelque chose de défini (une cause par exemple) ou bien pour résoudre une problématique identifiée.

Comment se déroule le mécénat de compétence ?

Dans un premier temps, en fonction de l’objectif du projet ou du besoin, le temps et la fréquence c’est-à-dire le besoin réel qui est pris sur le temps de travail peut beaucoup varier. La mission peut être courte ou bien longue mais ne doit pas durer plus de 3 ans.

Ainsi, le « mécénat de compétences » peut être effectué par une prestation de service, c’est-à-dire que l’entreprise propose de réaliser une mission définie, quelle va gérer d’elle-même pour un organisme d’intérêt général.

Mais aussi, il peut être réalisé en prêt de main d’œuvre, l’entreprise propose à l’organisme les compétences d’un ou plusieurs salariés. C’est donc l’organisme qui gère le projet et non l’entreprise.

Des exemples de mécénat de compétences

Une entreprise dans l’immobilier à soutenue une association qui lutte contre l’inclusion. Les salariés ont la possibilité d’aider et de soutenir des projets afin de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. L’entreprise est intervenue dans le cadre de la création d’un centre afin d’héberger des sans-abris et un espace pour prodiguer des soins quand le SAMU est appelé.

Autre exemple, un graphiste qui est salarié d’une agence de communication. Il a pour mission de réaliser des affiches de promotion pour des associations de danse, de chant, de musique.

L’avantage d’un mécénat de compétences pour les entreprises

Il y a bien un avantage pour les entreprises qui est fiscal. Cet avantage fiscal permet une réduction d’impôt de 60% car l’entreprise fait un don de compétences. Cette réduction est calculée par rapport au montant du salaire du salarié mis à disposition pour effectuer la mission d’intérêt générale.

Quels sont les impacts pour les différentes parties ?

L’organisme bénéficiaire 

C’est tout simplement une expertise, un savoir-faire concernant des fonctions particulières et définies. C’est une aide importante qui permet de soulever et de régler des problématiques avec une ou des personnes expertes dans le domaine.

Son but aussi est de sensibiliser les personnes qui vont intervenir sur une cause. Avec l’implication des salariés, il y a potentiellement des futurs bénévoles.

organisme d'intérêt général

Le salarié

Le salarié s’implique dans un projet pour l’intérêt général, il donne une valeur et du sens dans son investissement personnel et professionnel. De plus, il fait des rencontres, découvre une démarche solidaire, apporte son aide, son expérience et ses idées. Cela peut aussi amener à un engagement en tant que bénévole par la suite.

salarié mécénat de compétences

L’entreprise 

Cela montre que grâce au mécénat de compétences, l’entreprise s’engage dans l’ESS. Elle souhaite montrer les valeurs de son entreprise et renforcer la cohésion sociale avec l’implication des salariés. De plus, c’est un moyen de donner du sens aux travail effectué et à impliquer les salariés dans une œuvre collective.

entreprise mécénat de compétences

Plusieurs étapes pour débuter un mécénat de compétences

Dans un premier temps, l’entreprise doit définir les compétences des salariés intéressés et volontaires pour faire un mécénat de compétences.

Une fois les différentes compétences définies, il faut comprendre comment elles peuvent aider, par exemple une personne spécialisée dans le digital peut aider une association à créer son site internet.

Par la suite, il faut identifier des associations potentielles en lien avec la formation du salarié. Tant que l’association est à but non lucratif, tout projet peut être force de proposition.

En interne, l’entreprise doit définir certaines conditions pour effectuer le mécénat de compétence dans les règles.

Une fois l’association trouvée, le contrat élaboré, il y a un suivi du salarié mais aussi de l’entreprise durant toute la durée du mécénat.

Vous en savez plus du le mécénat de compétences !